DEMENTI  DU  C.F.B.C  CONCERNANT  LA  SANTE  DE  NOS  CONTIS


 

Le C.F.B.C a reçu ce mot de soutient de la part d’Imelda Angehrn, créatrice de la race, qui nous a dit être choquée des mensonges qu’elle a pu lire sur "certains" sites d’éleveurs français :

 

" Le Club de Race, en France, tient compte de mes recommandations concernant la cystinurie.

Mes directives n’ont certainement pas été données à ces 5 personnes mais à Madame DAUVOIS, Présidente du Club de Race.

Les tests sont importants pour améliorer les mariages et faire des statistiques mais je suis choquée que certaines personnes disent que notre race est malade ".

 

Imelda ANGEHRN


 

Il s’agit de 5 éleveurs qui, à travers leurs sites, ont divulgué des propos très diffamatoires envers le Club et ses dirigeants (dénonciations calomnieuses, un délit défini dans les articles 226-10 à 226-12 du Code pénal vis-à-vis de la loi), excessifs et sans fondement scientifique sur la cystinurie, portant ainsi un grand préjudice à la race.

Nous avons maintenant, à cause de ces derniers dont le comportement semble dicté par leur volonté de détruire le Club, beaucoup de retours de futurs acquéreurs de Contis qui nous avouent se détourner de notre race pensant qu’elle est "malade".

3 de ces éleveurs sont allés voir Madame Angehrn en juillet 2019, dans le faux but de voir ses étalons. En fait, le but non avoué était de critiquer le Club français. La réponse a été : " si vous n’êtes pas satisfaits du Club, faites mieux ". Ils lui ont également affirmé qu’il y avait 20 cas de cystinurie en Allemagne ; sa réponse a été : " donnez-moi des noms  " (nous attendons toujours, comme Imelda…).


 

En conclusion :

En accord avec la SCC, le Club se doit de suivre les protocoles officiellement reconnus pour les tests de santé.

Nous ne pouvons que conseiller les éleveurs qui sont tous déjà très responsables et impliqués sur le sujet, à faire de bons mariages.

 

Madame Angehrn et moi-même souhaitons que ce dénigrement du Bulldog Continental cesse et que ses détracteurs soient ignorés dans l’intérêt de la race.


 


Marie Claude DAUVOIS

pour le Club Français du Bulldog Continental

 

 

 retour index site C.F.B.C